Pratique

Test psychotechnique : que faire en cas de permis annulé

En France, les tests psychotechniques sont effectués par plus de 100 000 personnes chaque année. Il s’agit généralement d’automobilistes dont le permis de conduire a été annulé, invalidé ou suspendu, suite à une infraction grave au code de la route ou bien à la perte de la totalité des points de permis de conduire. Le test psychotechnique est effectué (par un psychologue agréé) en plus d’un examen médical. La liste des psychologues agréés est accessible au public sur le site internet officiel de chaque préfecture.

Test psychotechnique : de quoi s’agit-il ?

Avant de passer un test psychotechnique, le conducteur est obligé de passer un examen médical, dont l’objectif est de vérifier qu’il ne souffre d’aucune maladie incompatible avec la conduite d’un véhicule à moteur. L’examen médical permet également de vérifier que le conducteur est en mesure d’utiliser les informations pour répondre à une situation de conduite. Une fois l’examen médical passé et validé, l’automobiliste peut s’inscrire pour passer un test psychotechnique permis de conduire dans un centre agréé.

Les tests psychotechniques permis de conduire permettent de détecter les comportements à risque. Ils sont utilisés pour tester la réaction face au danger. Le rendez-vous dure un peu moins d’une heure et comprend un entretien (avec un psychologue) de 10 minutes en moyenne et une série de tests. Au cours de l’entretien, le psychologue pose des questions sur les habitudes de conduite du conducteur (date d’obtention du permis, nombre de kilomètres parcourus par an, etc.)

À qui s’adresse le test psychotechnique ?

Lorsqu’un permis de conduire est invalidé, annulé ou suspendu, le test psychotechnique, tout comme l’examen médical sont obligatoires (sauf en cas de suspension inférieure à 6 mois) et font partie de la procédure de récupération du permis. Si la suspension est inférieure à 6 mois, le test n’est obligatoire que s’il est exigé par un médecin agréé.

Annulation du permis de conduire :

Lorsqu’un juge annule un permis de conduire, il fixe un délai d’annulation pendant lequel le conducteur est autorisé à passer un test psychotechnique.

Suspension du permis de conduire :

La suspension du permis de conduire est le résultat d’une décision administrative ou judiciaire et peut être décidée à la suite d’une infraction pénale ou pour des raisons médicales. Quelle que soit la durée imposée (généralement 6 mois), l’automobiliste peut passer le test pendant cette période.

Le test psychotechnique vise à évaluer si le conducteur dispose des conditions mentales et physiques minimales pour pouvoir conduire un véhicule à nouveau.

Commentaires fermés sur Test psychotechnique : que faire en cas de permis annulé