Vélo et Moto

Un vélo électrique oui mais pour qui ?

Le vélo électrique est un moyen de locomotion écologique et économique qui ne cesse de séduire. Il est de plus en plus répandu, en ville comme à la campagne. Mais son invention est pourtant très ancienne et remonte au 19ème siècle. C’est seulement à la fin du 20ème siècle qu’il se développe réellement, avec la prise de conscience écologique ainsi que les différents chocs pétroliers.

Les premières heures du vélo électrique : le temps des découvertes

C’est au 19ème siècle que l’on trouve trace des tous premiers vélos électriques. A cette époque, les transports électriques se développent, avec en tête, le tramway. Des bateaux à propulsion électrique et quelques voitures voient également le jour. Pour la petite histoire, la barre symbolique des 100km/heure a été franchie par un véhicule à propulsion électrique et non thermique. Mais malgré des débuts prometteurs, les industriels ont préféré développer les moteurs thermiques au détriment des moteurs électriques.

C’est en 1895, qu’un ingénieur américain invente le tout premier vélo électrique. Odgen Bolton Junior dépose cette année-là le brevet d’un vélo équipé d’un moteur équipé d’une batterie et d’un moteur monté sur sa roue arrière. A peine deux ans plus tard, un autre ingénieur américain perfectionne le système avec un vélo propulsé par un double moteur. Ces inventions marquent les esprits, mais à l’époque, le succès commercial n’est pas encore au rendez-vous.

Au 20ème siècle : le vélo électrique se perfectionne et se démocratise

Les années passant, le vélo électrique subit de multiples perfectionnements. Mais c’est seulement dans les années 30 que le vélo électrique est commercialisé à grande échelle. A cette époque, le géant Philips/Emi sort son propre modèle et connait un relatif succès. Plus performant que les modèles précédents, ce vélo est toutefois très lourd à manier et n’est pas encore réellement au point.

Le vélo électrique tel que nous le connaissons est directement inspiré de ce modèle des années 30 mais il ne sera développé qu’au cours des années 90. A cette époque, on assiste en effet à une importante prise de conscience écologique et les différents chocs pétroliers incitent peu à peu les particuliers à se tourner vers des modes de transports plus économiques.

Le vélo électrique est désormais un mode de transport en vogue. Plus écologique que la voiture, le scooter ou la mobylette, il est également bien plus économique. Grâce à la propulsion électrique, utiliser un vélo électrique n’est pas fatiguant, ce qui le rend donc idéal dans de nombreuses situations.

Jeunes, actifs, retraités : les utilisateurs des vélos électriques

Les personnes qui utilisent les vélos électriques sont de plus en plus nombreuses. De tous âges et de tous profils, ces personnes sont séduites par les qualités de ces vélos « nouvelle génération » qui font gagner un temps précieux dans les déplacements, en ville comme à la campagne. Moins fatigants que les vélos classiques, les vélos électriques sont donc utilisables même lorsqu’on se déplace sur son lieu de travail. Il n’est donc plus nécessaire de prévoir une tenue de rechange lorsqu’on se rend au bureau en vélo électrique.

Ces véhicules remplacent donc de manière très avantageuse la voiture, sur de petits trajets. Le vélo électrique est idéal pour les actifs comme pour les personnes âgées, qui ne peuvent réaliser de longs trajets fatigants à vélo. Si le vélo électrique est idéal pour se rendre à son travail, il est également parfait pour les courses, grâce à l’assistance du moteur électrique. Le vélo électrique s’adapte donc à un grand nombre de situation et s’adresse résolument à tous !

Des vélos électriques dans les entreprises et les collectivités

Les vélos électriques séduisent par leurs nombreux atouts un nombre croissant de particuliers. Mais les entreprises et les collectivités ont également compris que ces avantages sont un “plus” pour développer leur activité de manière rentable et écologique. Ainsi, on remarque de plus en plus de vélos électriques chez les facteurs, dans les mairies pour l’entretien des espaces verts et dans la police de quartier. Des entreprises de location de véhicules développent aujourd’hui la location de vélos électriques dédiés au tourisme. Enfin, des services de taxi-vélo se créent ci et là, en ville comme à la campagne ainsi que le service de vélo-courses. Les vélos électriques n’ont pas fini de nous étonner !

 

Commentaires fermés sur Un vélo électrique oui mais pour qui ?